Au ralentit

by - samedi, septembre 09, 2017



"Tous les éléments de notre culture ne sont-ils pas une invitation à concevoir, à sentir, et finalement à voir, le monde suivant la catégorie de la possibilité ?"


Trois jours déjà que j'ai affronté la prè-rentrée, puis quelques uns de mes cours. Ce n'est pas la même chose cette année. Je réalise que c'est le moment où le fil se tend en deux lignes, l'une où la licence est passée, l'une où le plaisir de ne pas penser au futur s'étendait, grésillait ; il faut dire que pendant ma licence je me la coulais un peu doucement, faisait le minimum pour avoir la moyenne (un peu plus), je voguais en dessinant un avenir flou, incertain, enténébré de peur, d'angoisse. Que vais-je faire ? C'est en cours d'histoire de l'art, septembre dernier, qu'il m'est apparu que professeur serait un bon métier, soigner les petits humains de leur ignorance, leur permettre de s'exprimer grâce aux arts plastiques. Je n'ai pas choisi la plus facile des matières, en plus de devoir écouter les autres dire que les arts plastiques ne servent à rien, les postes sont rares. Cependant je me dis qu'avec du travail, la tête dans les bouquins et les fiches bristols rien ne pourra m'arrêter, il suffit d'être préparé. La seconde ligne se situe là, s'ouvre vers un avenir radieux que je ne m'imaginais pas.

Qu'à cela ne tienne ! Je croulerai sous la masse de conquête (pratique artistique : dessin d'observation, encre, aquarelle, acrylique en favoris) (lire de la théorie, retenir les programmes etc). Depuis trois jours je m'installe dans une routine, une habitude de travail, accompagnée de mes documents, de mes feuilles imprimées, de mes essais (plus le temps pour les romans), je lis, je dessine, je lis, je dessine, je réfléchis, je grave sur le papier les données importantes. Il s'agit, je l'espère, de ma dernière année de cours, enfin... presque, ma dernière où, en Avril je passerai mes épreuves de CAPES. Puis le M2 spécifique de stage et de mémoire. Je dois avouer que ça me fait extrêmement peur, car c'est une page qui se tourne, adieu l'étudiante, bonjour la professeur, la femme qui entre dans la vie active. Liberté, salaire, et, surtout, un métier qui me plait. Je n'ai pas l'impression de travailler, je le fais avec plaisir, sans effort, ce qu'il faut que je contrôle sera ma confiance en moi, mon stress et la pression subite (c'est bien là un immense travail). 

Evidemment, je n'écris pas cet article pour rien ou vous raconter ma vie, loin de là. Je rédige cette note dans l'intention de vous dire que la ligne éditoriale (je fais un peu ma narcissique en employant des mots savants) changera bientôt, je me concentre sur mes cours, mes études, cette année chargée de préparation pour le concours (et à la fin un boulot pour quarante années à venir). Alors, autant mêler le plaisir au désir, j'aimerai vous partager mes lectures (beaucoup d'essais et de théories sur l'art) ainsi que des dossiers sur des époques, des artistes. Le blog s'ouvrira sur ma deuxième passion : les arts. Il n'est pas à omettre que je m'amuserai à jouer à la professeur, autant bien se mettre directement dans le costume tout de suite. Au programme des analyses, des questionnements, des débats... Je me parlerai beaucoup à moi-même (déjà que chez moi je parle à mes livres lorsque je les lis), je vous convie à  cette aventure, je ne sais comment je dessinerai les nouveaux thèmes, ce ne sera pas du tout pareil que mes chroniques de livres (qui resteront sur le blog), je vais tester jusqu'à ce que mon propre schéma me convienne. Le blog s'agrandit, il ne parlera plus que de livres, voilà l'idée qu'il faut retenir.

Le titre indique également une baisse de régime, j'essaierai de poster au moins cinq articles par mois mais je ne garantie pas de le faire, je ne sais comment mon année se déroulera, la masse de travail que j'obtiendrai (j'en ai déjà un aperçu, je me bats pour comprendre les programmes du cycle 2 et 3), alors je prends les devants et m'excuse si jamais je ne réussis pas à organiser mon blog comme je le voudrais. Ceci étant dit, j'aurai aimé trouver des témoignages sur le déroulement de l'année d'une étudiante en master MEEF en arts plastiques c'est pourquoi, s'il y a des personnes intéressées par cette discipline (et oui les arts servent à s'ouvrir au monde et à se soigner, j'en ai l'intime conviction), je déposerai des minis-articles d'introspection, destinés à partager mon quotidien, les faits, les expériences, les apprentissages, pour rassurer, pour montrer les dessous de mon parcours. Mais je ne l'aborderai que s'il y a des requêtes à cette idée.

Sur ce, je retourne à mes dessins, à mon encre, à mon aquarelle, à mes artistes, à mes réflexions (aujourd'hui : comment arranger un gribouillis trop moche pour en faire un truc potable, l'acrylique a cette capacité à sécher très rapidement, on peut donc faire des effets de superpositions assez impressionnant). D'ailleurs l'exemple qui me fascine et m'inspire s'illustre par David Salle et son artwork trapper. Je vous le dis, les images d'en-tête se métamorphoseront, plus de jolis tableaux de l'ancien temps, on s'ouvre au contemporain, à la liberté, à l'oeuvre est tout, fait oeuvre de tout.

PS : Pour suivre mes réponses à vos commentaires (et élaborer une discussion) il faut cliquer sur la case m'informer près du carré où l'on rédige les impressions. Vous recevrez un mail pour vous dire que j'y ai répondu.

You May Also Like

8 commentaires

  1. Bonne reprise !
    Tu es aussi adepte d'encre / aquarelle / et acrylique ? Idem pour moi. En ce moment, je découvre les multiples possibilités de l'acrylique; top !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'avais déjà testé, en fait je peins beaucoup et j'essaie d'avoir une pratique régulière mais ces trois matériaux me donnent l'occasion de mettre mon monde psychique en image. L'acrylique c'est génial mais un peu lourd et sombre qui ne me convient pas pour tout.

      Supprimer
  2. Je te souhaite bon courage et un bel épanouissement dans tes projets, si tu fais ce que tu aimes, c'est le principal :) !! J'ai hâte de lire tes prochains écrits sur l'art, etc. J'adore découvrir de nouvelles choses et tes articles sont toujours intéressants alors c'est génial :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! ♥ Exactement, et si j'aime ce que je veux faire je pense que je réussirai, j'ai du mal sinon, et je rechigne à la tâche. Je vais essayer de voir comment mettre ça en forme, il risque d'y avoir des ratés au début, le temps que je trouve une méthode qui me convienne.

      Supprimer
  3. Je dois avouer que ma culture en art est au ras des pâquerettes, donc j'espère que je ne me sentirai pas trop larguée, aha. T'es pas la seule à en faire sur le sujet en plus, mais j'avais fui devant les commentaires de "connaisseurs" xD

    En tout cas, bon courage, j'espère que tu réussiras, mais t'as l'air motivée en tout cas :)(et hâte de lire tes chroniques sur des essais !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais nah, l'art ça se ressent avant de se théoriser et ça se pratique aussi. Enfin je suis en étude d'art depuis trois ans, là c'est ma quatrième année.
      Je suis motivée, je vais en avoir besoin pour retenir en plus, écrire m'aide beaucoup, je m'approprie les connaissances.

      Supprimer
  4. Bon courage pour cette nouvelle année ! Ravie de la tournure que prendra ton blog, ça change de ce que j'ai l'habitude de lire sur la toile :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'on n'a pas beaucoup de blog sur l'art et c'est dommage parce que c'est un domaine tellement vaste, tellement riche qui touche à tout que j'ai très très envie d'en parler. Artistes, mouvements, périodes, grandes idées.

      Supprimer